En route pour l'Antarctique !

livrables

Scénographie sonore
Cahier d’étude
Matériel audio

l’expérience enrichie la connaissance

 

Dix ans après « La Marche de l’Empereur », Luc Jacquet retourne en Antarctique. Avec lui, une équipe de tournage capte durant 45 jours l’extraordinaire biodiversité terrestre et sous-marine du continent blanc.

''

l'ambition d'immerger le spectateur dans une scénographie spectaculaire

 

Ce voyage a donné naissance à une exposition immersive : Antarctica au musée des Confluences (Lyon). Un contexte technique unique avec l'ambition d'immerger le spectateur dans une scénographie spectaculaire. Dans cette équipe de conception, nous avons eu la charge de mettre en scène la partie sonore très importante pour Luc Jacquet dans son appréhension de l'Antarctique.

 

Antarctica, plus qu’une exposition...

 

C’est une immersion au cœur de l’expédition de Luc Jacquet qui est proposée au public. L’idée du musée des confluences était de permettre au public de pénétrer physiquement dans la beauté de cette oasis des glaces.

Dès le vestiaire, à l’abri des rafales de vent que l’on entend dans la pièce, nous découvrons les équipements utilisés par les membres de l’expédition pour s’adapter aux éléments. Nous sommes invités à plonger aux côtés des phoques et des Manchots empereurs dans les profondeurs de l’océan Austral. On s'immerge sous la glace en compagnie des plongeurs grâce à une spatialisation sonore cinématographique autant que grâce la beauté des images.

''

Une scénographie grandiose

Un couloir aux reflets bleutés d’où émanent des sons subaquatiques (bulles, mouvements d’eau), les cris des phoques de Weddel et les craquements étonnants de la banquise nous entourent et nous font découvrir la vie foisonnante de l’antarctique. On ressent les profondeurs grâce à des rideaux sonores spécialement conçus pour l’exposition. Des dispositifs qui nous permettent de passer la tête à travers les trous d’une paroi pour nous retrouver au cœur d’un univers féerique, coloré, qui rappelle les récifs coralliens des mers chaudes.

 

Un dispositif immersif unique pour un musée

 

Nous posons le pied sur la banquise. Entourés à 360 degrés par des écrans géants et un dispositif technique unique :

 

  • 4 écrans de 10 mètres de base.
  • 8 systèmes audio biosonic de plus de 2 mètres chacun.
''

Pour défendre l’Antarctique, l’expérience vécue fait autant que la connaissance

 

Le sol vibre au son des cri de Manchots qui nous parviennent de tous les côtés de cette banquise artificielle construite au coeur d'un musée Lyonnais. Cette scénographie exceptionnelle fait entrer la banquise au musée et fait ressentir au public la nécessité de défendre l’Antarctique, et pour cela, l’expérience vécue fait autant que la connaissance.

 

 

 

Mutt

Creative
Flair